A  l'échelle d'un bassin versant, on désigne par l'évapotranspiration la quantité

 d'eau évaporée ou transpirée. Après un apport d'eau externe, l'évapotranspiration agit en restituant une partie de l'eau vers l'atmosphère en la transformant à l'état gazeux dans les conditions naturelles. C'est donc une évaporation qui agit d'une manière directe soit sur les

 surfaces d'eau à l'air libre (Exemple: les lacs), soit de manière indirecte par l'intermédiaire

 de la transpiration physiologique des végétaux